HGH-USA.COM

Symbiotropin
Meditropin

 
Français

English

Español

Deutsche

Português
 

 Accueil    -     Termes et conditions    -    Contact   -   Commander ►►►    Symbiotropin    -    Meditropin
Processus du vieillissement   -   Traitement anti-âge   -   Hormone de croissance
   -     Résultats du traitement

 

PLUS DE FAIT:
ÉTUDES CLINIQUES SUR LA hGH


CHAPITRE 2

Récemment, la FDA (ministère américain de la santé) a approuvé la thérapie par hGH pour les adultes qui sont déficients, c'est à dire presque toutes les personnes de plus de 40 ans. C'est une étape importante qui reconnaît le vieillissement comme étant une maladie et qui ainsi, ouvre les portes à l'acceptation d'une variété de thérapies antivieillissement. L'approbation de Humatrope, élaboré par la compagnie Eli Lilly, est basée sur les données cliniques qui démontrent son efficacité à augmenter la masse musculaire, réduire la masse graisseuse, accroître la capacité à pratiquer de l'exercice physique, et élever le niveau de cholestérol HDL (bon cholestérol). Plusieurs compagnies pharmaceutiques ont des équipes de recherche qui travaillent avec acharnement pour être la première à trouver un sécrétagogue synthétique d'hormone de croissance approuvé par la FDA. Il existe déjà des sécrétagogues naturels de hGH disponibles sur le marché, qui sont continuellement améliorés et reformulés pour renforcer l'efficacité de l'hormone de croissance elle-même.

Pourquoi y a-t'il tellement d’intérêt autour de l'hormone de croissance, et qu’est ce que tout cela peut bien signifier soudainement pour ceux qui peuvent se la procurer ? Pour le dire simplement, il n'y a aucune autre substance connue de l'homme qui ait une telle capacité à empêcher et à inverser le processus du vieillissement. Les études publiées dans le "New England Journal of Medecine" et d'autres journaux scientifiques prouvent que la hGH peut inverser le vieillissement biologique humain en :

  • Restaurant la masse musculaire
  • Réduisant la masse graisseuse
  • Épaississant la peau et réduisant les rides
  • Renforçant les cheveux
  • Restaurant la couleur des cheveux
  • Accroissant l’énergie
  • Accroissant les fonctions sexuelles
  • Améliorant le profil du cholestérol
  • Restaurant la taille du foie, du pancréas, du cœur et d'autres organes qui rétrécissent avec l'âge
  • Améliorant la vision
  • Améliorant la mémoire
  • Améliorant l'humeur
  • Améliorant le sommeil
  • Normalisant la tension artérielle
  • Accroissant le débit cardiaque
  • Améliorant les fonctions immunitaires
  • Aidant à la guérison des blessures

Cela peut paraître trop beau pour être vrai, qu'une substance aussi simple puisse avoir autant d'effets, mais nous exposerons en détail les preuves scientifiques issues des études humaines sur l'interaction physiologique entre l'hormone de croissance et les divers systèmes du corps qui affectent tous les aspects cités plus haut. Avant que le Dr. Rudman ait commencé son travail en 1985, l'innocuité de l'hormone de croissance avait déjà été bien établie par son utilisation chez des enfants qui était déficients en GH. Des décennies plus tôt, l'hormone de croissance d’extrait pituitaire avait démontré un effet de diminution sensible des graisses du corps chez les rats de laboratoire.

Le Dr Rudman a présumé que les changements de composition du corps devenaient évidents autour de l'âge de 35 ans, à cause de la baisse des niveaux d'hormones, et il commença à tester la hGH pour examiner ses effets sur les masses musculaires et graisseuses. Il étudia 12 hommes âgés de 61 à 80 ans qui éprouvaient des changements cruciaux dans leurs corps en vieillissant, mais qui étaient tout de même en bonne santé. Ces hommes étaient en surpoids et présentaient des niveaux sensiblement bas d’hormone de croissance. Au cours de cette étude, d’une durée de six mois, il leur a été demandé de ne modifier leur style de vie en aucune façon. Sans modification de leur régime alimentaire, de leur pratique d'exercices physiques ou de leur tabagisme, ceux qui ont reçu de la hGH ont gagné en moyenne 8,8% de masse musculaire, tout en perdant 14% de masse graisseuse. Ils ont également noté une augmentation localisée de la densité osseuses et leur peau est devenue plus épaisse et plus ferme. Selon le Dr.Rudman et son associé, les sujets utilisés pour cette étude ont inversé les paramètres du vieillissement de 10 à 20 ans. Ceci a permis la plus grande découverte de la médecine antivieillissement à cette époque et à amené à une large acceptation de ce qui, selon les mots du Dr. Rudman, signifie que "la détérioration globale du corps qui vient avec le vieillissement n'est pas inévitable, mais bien contrôlable."

Dans son étude, le Dr. Rudman a utilisé des dosages de hGH produisant des niveaux dans le sang excédant ceux que le corps maintient normalement. Lui et ses chercheurs ont constaté que parce que ces doses étaient extrêmement élevées, elles ont causé quelques effets secondaires, tels que de l’œdème et le syndrome du canal carpien. "La dose optimale d'hormone est seulement d’un quart à une moitié de ce qui avait été cru précédemment".

Les études suivantes ont confirmé ces conclusions, en prouvant que des doses inférieures d'hormone de croissance remplaçaient les niveaux amoindris, mais dans une limite physiologique, tout en produisant le même degré d'avantage sans aucun effet secondaire. Les études réalisées en Europe et aux Etats-Unis démontrent que la thérapie par la hGH, correctement utilisée, améliore le rythme cardiaque et la résistance tout en restaurant plusieurs autres fonctions pour étendre potentiellement la durée et la qualité de la vie.
 

Cadence Métabolique

En 1989, le Dr Franco Salomon et ses associés à Londres, ont démontré que l'hormone de croissance donnée aux adultes déficients sur une période de 6 mois a eu comme conséquence une augmentation de la masse musculaire de plus de 10% et une réduction de 7% des graisses du corps. Ces sujets ont connu une augmentation du rythme du système métabolique de base ainsi que l'augmentation et l’amélioration de la force et de la performance dans les exercices physiques, qui étaient auparavant au-dessous de la normale.

 

 

Arrêt du cœur

En Italie, le Dr Serafino Fazio a récemment évalué les effets de l'hormone de croissance sur des patients ayant subi des arrêts du cœur; de modéré à grave. Il a constaté que la hGH, combinée avec des traitements standards pour les troubles cardiaques, a eu comme conséquence une plus grande efficacité sur la capacité du cœur à pomper un volume plus élevé de sang tout en augmentant la circulation et en réduisant la résistance vasculaire périphérique. Cette recherche ouvre la voie à ce que l'hormone de croissance permette, non seulement l’amélioration du système cardiovasculaire chez les personnes en bonne santé, mais puisse être utilisée comme traitement complémentaire pour les patients présentant des maladies du cœur.
 

Ostéoporose

Les adultes déficients en hormones de croissance sont généralement sujets à une diminution de la densité osseuse. L'hormone de croissance a un effet significatif sur la formation de nouveaux tissus osseux et, comme nous le verrons dans le travail que le Dr. Chein a réalisé, semble avoir un effet positif sur la restauration du tissu osseux. La pharmacopée standard offre l'option de ralentir la perte osseuse, mais elle n’augmente pas la formation de nouvel os. La GH et l'IGF-1 stimulent tous deux l'activité des ostéoblastes (cellules participant à la minéralisation des os), ce qui permet la formation de nouvel os. Avec la thérapie standard existante, la plupart des médecins ne s’attendent pas a voir une augmentation quantifiable de densité osseuse, toutefois un accroissement de 3% à 5% par an est courant chez beaucoup de patients subissant une thérapie à base d'hormone de croissance.
 

Maladies Infectieuses

L'hormone de croissance est connue pour augmenter l’absorption des acides aminés par les cellules des muscles, fait très intéressant pour les patients présentant des maladies infectieuses, comme le SIDA. Les personnes qui subissent des niveaux de stress physiologique élevés, tels que la chirurgie ou les traumatismes graves, ont souvent de la difficulté a reprendre le dessus et développent fréquemment des symptômes d’infections. L'utilisation de l'hormone de croissance dans ces circonstances s'avère être une réussite et des études sont encore en cours sur le sujet. Un des problèmes fondamentaux dans la récupération de la perte de muscles est l'incapacité d'absorber correctement les aliments; l'hormone de croissance, non seulement aide à la formation du muscle, mais également à l'absorption des nutriments par le système digestif.


Maladies du système digestif

Les études de Doug Wilmore, médecin du Brigham Hospital de Boston, associé à l’Université de Harvard, ont démontré l'efficacité des injections de hGH combinées avec des acides aminés (précisément de la L-glutamine) pour régénérer les régions digestives des patients présentant le syndrome du côlon court. Avant la thérapie, les régions digestives de ces patients étaient incapables d'assimiler la nourriture; et devaient être alimentés par intraveineuse. Après la thérapie, les mêmes patients pouvaient à nouveau manger de la nourriture solide et absorber les nutriments correctement. Ce travail est plein de promesses pour nombre de personnes souffrant d’inflammation du côlon (colites) ou de la maladie de Crohn, maladies qui continuent généralement à empirer avec les traitements médicinaux conventionnels. Cela suggère encore une fois que la thérapie par hormone de croissance œuvre vraiment à inverser le processus du vieillissement. Nous subissons tous un déclin dans l'absorption des nutriments lorsque nous vieillissons, en raison de l'amincissement de la paroi du tube digestif. En fait, la perméabilité de cette paroi est directement liée avec de nombreuses maladies. Quand cette paroi devient très mince, on peut dire d’un patient qu’il présente "le Syndrome de l'intestin perméable", ce qui peut mener à toute une série de maladies auto-immunes, de rhumatismes, d'allergies, et d'arthrites.


202 Patients

La plus grande étude d’envergure sur les effets de l'hormone de croissance entreprise sur des humains a eu lieu à "l'Institut d'Extension de Vie" de Palm Springs (Californie), sous la direction de Dr. Edmund Chein, directeur de l'institut, et son associé le Dr. Leon Terry, neuro-endocrinologue du service de neurologie de L'Université du Wisconsin. Le Dr Chein a utilisé une formule à base d'hormone de croissance destinée à restaurer les niveaux de GH sur des patients qui sont en carence (IGF-1 à moins de 350 ng/ml), à faible dose, mais avec des injections fréquentes. En combinant la hGH avec d'autres hormones qui présentaient de faibles taux dans l'organismes des sujets, le Dr Chein développé un programme qu'il affirme être efficace à 100% pour tous ses patients. Il garantit que ses patients ont connu une augmentation de densité osseuse de 1,5 à 2,5% tous les 6 mois, ainsi qu’une perte de graisse de 10% et d'une augmentation de la masse musculaire de 10%. Ces processus ont pu continuer jusqu'à ce que les patients retrouvent la composition d’un corps d'un individu de vingt ans.

Récemment, le Dr Terry a rassemblé les données des patients qui ont été traités à "l'Institut d'Extension de Vie" et a compilé leurs résultats étonnants. Les chiffres d'évaluation suivants ont été tirés de 308 questionnaires choisis aléatoirement, d'auto-évaluation qui ont été remplis par 202 patients pendant leur thérapie entre 1994 et 1996.

                                                                   ÉVALUATION
                            Effets de l’administration d'hormone de croissance chez 202 patients
                                                        (Faible Dose- Haute Fréquence)
              L. Cass Terry, M.D., Ph.D. & Edmund Chein, M.D. Medical College of Wisconsin & Palm Springs Life Extension Institute

                                                                    AMÉLIORATION

       
    Force, Exercices et Corps gras   Fonction Sexuelle  
    Force musculaire................................. 88% Force et fréquence sexuelle.................... 75%
    Taille du muscle................................... 81% Durée prolongée de l’érection.................. 62%
    Perte de corps gras.............................. 72% Fréquence urinaire nocturne................... 57%
    Tolérance à l'exercice........................... 81% Cycle de bouffées de chaleur.................. 58%
    Résistance à l'exercice........................ 83% Régularité du cycle menstruel................. 39%
       
    Peau et Cheveux   Énergie, Émotions, Mémoire  
    Texture de la peau............................... 71% Energie................................................ 84%
    Épaisseur de la peau............................ 68% Stabilité émotive.................................... 67%
    Élasticité de la peau............................. 71% Attitude envers la vie.............................. 78%
    Disparition des rides............................. 51% Mémoire............................................... 62%
    Nouvelle croissance de cheveux............ 38%    
       
    Guérison, Flexibilité et Résistance      
    Guérison de vieilles blessures............... 55%    
    Guérison d'autres traumatismes............ 61%    
    Capacité de guérison............................ 71%    
    Flexibilité du dos.................................. 53%    
    Résistance aux maladies courantes...... 73%    
       

 

En général, on a enregistré que ces améliorations se produisent à l’intérieur d'une période de 1 à 3 mois en fonction de l'ensemble de la thérapie, avec une tendance à une nette amélioration au bout de 6 mois de traitement. les Dr Chein et Terry étudient actuellement les effets de la thérapie de remplacement de hGH sur les triglycérides, le cholestérol HDL et LDL, le PSA, la tension artérielle, et la forme physique cardiovasculaire.

Il est important de noter que les Dr Chein et Terry sont totalement adeptes de l’approche consistant à inverser le processus du vieillissement en remplaçant une grande variété d'hormones en déficit, et en utilisant l’aérobic, l'entraînement physique, l’évaluation diététique et la réduction du stress. Nous croyons fortement à l’importance de cette approche si elle est bien encadrée. L'expérience clinique montre que lorsqu'un plus large éventail d'hormones en déficit sont remplacées, plus grands sont les résultats qui peuvent être obtenus avec de faibles doses. Comme nous le détaillons dans les chapitres suivants, utiliser les techniques appropriées de régime alimentaire et d'exercices physiques pour stabiliser l'insuline et pour augmenter le relâchement d'hormone de croissance, est essentiel pour atteindre des résultats optimaux.

Les Dr Chein et Terry ont prouvé une augmentation de 61% des niveaux d'IGF-1 après 1 à 2 mois de thérapie par la hGH à fréquence multiples d’injections à faibles doses, sans les effets secondaires majeurs relatés par les études qui mentionnent des injections moins fréquentes mais à plus hautes doses. Toutefois, certains sujets ont éprouvé des douleurs mineures dans les articulations ainsi que de la rétention d'eau. Troubles qui ont disparu qui ont disparu après les deux premiers mois de traitement.

Bien que le traitement (faible dose - haute fréquence) semble plus étroitement imiter les configurations de sécrétion naturelle d'hormone de croissance du corps, que celui utilisé par le Dr Rudman (haute dose - faible fréquence), il n'est pas tout à fait identique à ce qu'est une libération naturelle d'hormones dans l'organisme. Cela peut expliquer les effets secondaires mineurs trouvés chez les patients de Chein.
 

Les effets secondaires peuvent-ils être surmontés ?

En réalisant l'importance de restaurer l'hormone de croissance à des niveaux physiologiques aux fins de maximiser l'efficacité et de réduire les effets secondaires, il est important d'examiner les effets des sécrétagogues naturels. Les sécrétagogues naturels peuvent être notre meilleur espoir pour augmenter l'hormone de croissance d'une façon entièrement physiologique en raison de la capacité de stimuler le système endocrine pour libérer sa propre hormone de croissance, mettant en référence la stimulation du système endocrine plutôt qu'au seul pituitaire, reflètent les interactions complexes par le foie, le pancréas, les glandes surrénales, la thyroïde, l'hypothalamus, et le pituitaire qui effectuent le relâchement et répond à l'hormone de croissance.

___________

"Une fois que nous avons identifié les matériaux adéquats à utiliser, les obstacles les plus grands dans la libération constante et significative de l'hormone de croissance sont : 1) l’absorption et 2) l’apport aux sites récepteurs appropriés. Notre équipe a recherché et a développé un éventail de système de libération de molécules "chaperons" qui visent spécifiquement l'absorption gastrique, le transport via la circulation sanguine, et la fixation sur les récepteurs appropriés. Ce qui est intéressant, c'est que nous n'utilisons que des substances naturelles."

Pharmacologue James Jamieson

______________________________

Il y a de nombreux nutriments et autres substances naturelles dans notre corps qui ont la capacité d'augmenter la libération d‘hormone de croissance naturellement. Par exemple, il a été démontré que l’acide aminé (L-glutamine)  augmente l'hormone de croissance de 15%, la substance produite de manière endogène (L-dopa), quant à elle, ramène chez les hommes de plus de 60 ans, l'hormone de croissance à des niveaux de jeunes hommes. L'arginine (acide aminé) est utilisée comme étalon pour mesurer le potentiel de sécrétion d'hormone de croissance, lorsque le patient est traité avec de l'arginine et que l'on mesure ensuite le taux d'IGF-1. Il est plausible que la combinaison appropriée de substances naturelles puisse produire un effet synergique qui excéderait celui de n'importe quel nutriment, si la connaissance approfondie de la biochimie et de la réponse clinique étaient combinées avec une juste pharmacopée. Mais, afin d'arriver de façon pertinente à accomplir tout ceci, nous devons comprendre…

_______________________________

J'ai remarqué que mes cheveux devenaient plus foncés.

M.B. (Femme, âge 76 ans)

"J'ai vu un changement bien défini de toutes mes sensations corporelles et morales en quelques semaines. J'ai 62 ans et avant de commencer ce traitement, je me sentait comme si j'avais 82 ans. Après 2 mois de traitement, je respire maintenant mieux et sans sifflement, mon corps est plus ferme, ma résistance s'est améliorée grandement, ma mémoire est plus précise et je me sens comme si j’avais encore mes 45 ans .

B.S. (Homme, âge 62 ans)

_______________________________

" Après quatre-vingt-dix ans, il n'y a aucun besoin de s'inquiéter de la mort.
Peu de gens meurent passé l'âge de quatre-vingt-dix ans. "                
George Burns   

◄ Chapitre 1                                                                                                                                                 Chapitre 3 ►


E-mail

HGH-USA.COM   Copyright © 2002-2016

Advanced Medical Knowledge and Techniques, Inc.